Actu - Je trie

Déchets verts et déchets organiques

Déchets "biodégradables", déchets "verts", déchets "organiques"… Quels types de déchets se cachent derrière ces différents vocables? On vous éclaire.

C’est vrai qu’en matière de déchets, on peut parfois y perdre son latin. Quelques explications sont les bienvenues pour éviter de commettre des petites erreurs de tri pouvant nuire à l’efficacité du recyclage

Les déchets verts et les déchets organiques font partie de la grande famille des déchets biodégradables: d’origine naturelle, ils peuvent dès lors être décomposés par Mère Nature elle-même.

 

Place maintenant à ce qui les différencie car, si les déchets verts sont des déchets organiques, les déchets organiques ne sont pas forcément des déchets verts! Ainsi, les déchets verts, ou végétaux, ne représentent qu’une partie des déchets organiques. Généralement issus de l’entretien du jardin, il s’agit des tontes de pelouse, des tailles de haies, des branchages, feuilles mortes, fleurs fanées, etc.

 

Quant aux déchets organiques, ils sont en grande partie constitué de déchets ménagers: restes de repas, de fruits et légumes (trognons, épluchures), coquilles d’œufs, aliments avariés, marc de café, filtres de thé et autres boissons à infusion, essuie-tout et mouchoirs en papiers souillés et litières biodégradables.

 

Tant les déchets verts que les déchets organiques sont biodégradables et peuvent être valorisés sous forme de compost ou devenir une source d’énergie grâce à la biométhanisation.

Un doute subsiste? Surfez sur le site internet de votre intercommunale de gestion des déchets!