Actu - je réduis

Les déchets ont la vie dure

Quelle que soit leur nature, les déchets sauvages nuisent à la beauté paysagère de nos villes et communes, ils présentent des risques pour notre sécurité, mais, surtout, ils polluent nos sols. Leur durée de vie dans la nature varie en fonction de leur composition. Les jeter n'importe où n'a aucun sens, d'autant plus que pour chacun d'eux, il existe un système de collecte et des solutions de traitement et de recyclage.

Qu’est-ce qu’un déchet sauvage?

On appelle « déchet sauvage » tous types de « petits » détritus/résidus « jetés » ou « laissés tomber par inadvertance » sur la voie publique. Il peut s’agir d’emballages de nourriture ou de boisson, de chewing-gums, de mégots de cigarette, de trognons de pomme, etc. Ce type de déchet est souvent généré par une consommation à l’extérieur.

Afin de lutter contre ces gestes inciviques, des sanctions financières sont prévues par le Gouvernement wallon. Les différents montants sont repris sur le site de BeWaPP.

Le coût des déchets sauvages

La Wallonie a mené une vaste enquête sur l’évaluation des quantités et du coût de gestion des déchets sauvages et des dépôts clandestins. Les résultats sont disponibles dans ce rapport final, publié en janvier 2019.

Les données collectées auprès des villes et communes ont permis de réaliser un traitement statistique et d’effectuer une extrapolation des quantités de déchets et des coûts à l’échelle de l’ensemble des communes wallonnes. Le résultat donne froid dans le dos :

  • Quantités de déchets sauvages et de dépôts clandestins collectés par les communes wallonnes: 18.130 tonnes/an;
  • Coûts de gestion des déchets sauvages et dépôts clandestins supportés par les communes wallonnes: 69.514.512 €/an.

Attention aux déchets organiques

Bien qu’ils soient biodégradables, il est interdit de jeter ses déchets organiques n’importe où. Pourquoi? Parce qu’ils polluent! Leur décomposition dépend de leur nature (un trognon de pomme se dégrade plus vite qu’une pelure de banane) et de l’endroit où ils sont jetés.

Certains pensent que jeter ses tontes de pelouses, ses feuilles mortes ou ses tailles de haies dans les sous-bois ou les champs, c’est enrichir les sols. Faux.

En réalité, ces dépôts peuvent altérer le fragile équilibre naturel. A titre d’exemple, une tonte de pelouse abandonnée dans un champ constitue un risque d’apport excessif d’azote dans le sol. Apport qui peut entraîner l’eutrophisation des milieux aquatiques est un déséquilibre du milieu provoqué par l’augmentation de la concentration d’azote qui va favoriser certaines plantes au détriment des autres (par exemple, l’ortie).

Cette interdiction de jeter ses déchets n’importe où est également de mise pour les bioplastiques, qui ne sont pas inoffensifs pour la nature. Voici un article qui vous en dit plus sur les bioplastiques.

La seule bonne solution, c’est le tri sélectif et la collecte en porte-à-porte, le dépôt au recyparc ou le compostage à domicile. Encore faut-il composter correctement. Les règles de base sont reprises dans cet article « Composter, c’est à votre portée! »

Le temps de dégradation des déchets

Voici une série de déchets, auxquels on associe le temps de dégradation, les solutions de collectes et de traitement associés. Histoire de vous dissuader de les jeter n’importe où…

Un mégot de cigarette

Temps de dégradation: jusqu’à 5 ans
Collecte: votre poubelle de déchets ménagers résiduels
Traitement: valorisation énergétique

Un chewing-gum

Temps de dégradation: 5 ans
Collecte: votre poubelle de déchets ménagers résiduels
Traitement: valorisation énergétique

Une canette à boisson

Temps de dégradation: 100 ans
Collecte: sac PMC
Traitement: l’aluminium recyclé est utilisé pour fabriquer de nouveaux emballages et dans le secteur des transports et de la construction.

Un trognon de pomme

Temps de dégradation: 1 à 5 mois
Collecte: compostage domestique ou industriel, via la collecte des déchets organique ou le recyparc
Traitement: biométhanisation et compostage

Une brique de lait

Temps de dégradation: jusqu’à 5 mois
Collecte: sac PMC
Traitement: Le carton des cartons à boissons est recyclé en papier de cuisine, papier absorbant industriel, enveloppes, papier à lettre, boîtes en carton, sacs en papier, etc.

 

 

 

Une couche jetable

Temps de dégradation: 400 à 450 ans
Collecte: votre poubelle de déchets ménagers résiduels
Traitement: valorisation énergétique

Un sac en plastique

Temps de dégradation: 450 ans
Collecte: votre poubelle de déchets ménagers résiduels ou le nouveau sac bleu, s’il est disponible dans votre commune (voir www.lenouveausacbleu.be)
Traitement: valorisation énergétique ou recyclage

Un sac en plastique biodégradable

Temps de dégradation: maximum 12 mois (en fonction de la composition)
Collecte: collecte des déchets organiques ou le nouveau sac bleu, s’il est disponible dans votre commune (voir www.lenouveausacbleu.be)
Traitement: biométhanisation et compostage

Un pneu

Temps de dégradation: 100 ans
Collecte: recyparc
Traitement: réutilisation, recyclés en gazon synthétique, valorisation énergétique ou utilisés comme matière première dans les cimenteries

L’huile de vidange

Temps de dégradation: 5 à 10 ans
Collecte: recyparc
Traitement: 45% des huiles collectées sont régénérées afin de produire des huiles de base entrant dans la composition de nouveaux lubrifiants. Le restant est valorisé en énergie pour des installations industrielles

Les déchets de bois

Temps de dégradation: 13 à 15 ans
Collecte: recyparc
Traitement: recyclés en panneaux et meubles si de qualité supérieure. Sinon, combustible industriel

Votre journal

Temps de dégradation: 3 à 12 mois
Collecte: Collecte en porte-à-porte et recyparc
Traitement: Les papiers-cartons sont expédiés vers différents papetiers ou recycleurs qui les utiliseront pour la fabrication de journaux, magazines, papiers recyclés, papier WC…

Les piles

Temps de dégradation:
Collecte: recyparc et points de collecte bebat
Traitement: les piles et accus font l’objet d’un traitement adapté en fonction de leur composition chimique. Les matériaux de valeur sont réutilisés en tant que matières premières dans la production industrielle

Le verre

Temps de dégradation: jusqu’à 5.000 ans
Collecte: bulles à verre
Traitement: recyclable à l’infini, le verre est trié, lavé et concassé avant d’être fondu pour devenir de nouveaux bocaux et bouteilles en verre