Actu - Ils valorisent

Qu’est qu’une UVE?

Certains déchets ne peuvent à ce jour être recyclés. Ils sont alors acheminés vers une Unité de Valorisation Energétique où ils sont transformés en chaleur et en électricité.

4 U.V.E. en Wallonie

En région Wallonne, un peu plus de 70% des déchets produits par les ménages sont recyclés.  Ce sont les emballages PMC, les papiers-cartons, le verre, les déchets verts, les métaux, les déchets organiques… Ce sont principalement des déchets que nous trions via nos poubelles sélectives ou via les Recyparcs.

Les autres déchets non triés et non recyclables, les déchets ménagers résiduels, vont quant à eux être traités par valorisation énergétique. La région wallonne dispose de 4 usines de valorisation énergétique (U.V.E.) qui grâce à leur procédé de traitement va produire de l’électricité renouvelable réinjectée sur le réseau public. Celles-ci sont toutes équipées d’outils performants qui permettent de traiter les déchets ménagers dans le strict respect des normes environnementales en vigueur. Les 4 UVE wallonnes sont d’ailleurs certifiées EMAS.

Le principe de la valorisation énergétique est de produire de l’électricité à partir de la vapeur produite par la combustion des déchets par un système four/chaudière.

Le procédé de traitement

Explications en images avec l’exemple d’Uvelia

Le stockage des déchets.

Les déchets ménagers résiduels sont acheminés à L’UVE par camions poubelles et par barges. Ils sont ensuite stockés dans une fosse.

La combustion des déchets.

Les déchets sont répartis à l’aide d’un poussoir d’alimentation sur la grille du four.

Ils rentrent en combustion pour une durée d’environ une heure et à une température avoisinant les 1.000°C. Les résidus de combustion sont récupérés sous forme de mâchefers et sont recyclés en matériaux utilisés pour l’aménagement de voiries.

La production de vapeur

Les fumées issues de la combustion des déchets sont véhiculées dans une chaudière à tubes d’eau. Cette forte énergie thermique transforme l’eau en vapeur qui est dirigée vers un groupe turbo-alternateur.

La génération d’électricité

La vapeur alimente une turbine du groupe turboalternateur(GTA). La détente de la vapeur dans la turbine entraîne la rotation de l’arbre du GTA. Cette énergie mécanique est alors transformée en énergie électrique par l’alternateur.

Le traitement des fumées

L’électrofiltre élimine 99% des poussières et métaux lourds solides contenus dans les fumées. L’électrofiltre est composé de plaques et de tiges métalliques portées à des potentiels électriques différents afin de créer un champ électrique. Les poussières chargées électriquement sont attirées sur les plaques de charge contraire. Un système de frappage permet de faire tomber les poussières, appelées cendres, dans des trémies.

La DeNOx catalytique

Cette étape vise à réduire les oxydes d’azote contenus dans les fumées. Au contact du catalyseur, les oxydes d’azote se combinent à l’ammoniaque pulvérisée dans la DeNOx pour être transformés en azote et en vapeur d’eau.

La tour d’atomisation

La tour d’atomisation neutralise les acides, les dioxines et les furannes présents dans les fumées par pulvérisation de lait de chaux et de charbon actif.

Le filtre à manches

Ce filtre capte les poussières, les sels et l’excédent de réactifs restants dans les fumées. Il est composé de tubes textiles appelés manches. Les poussières, les sels et l’excédent de réactifs se déposent sur les manches et forment un gâteau.

Régulièrement, un choc d’air comprimé fait tomber le gâteau dans les trémies se trouvant aux pieds des manches.

La cheminée

Les fumées épurées sont rejetées dans l’atmosphère par la cheminée.

Les résidus d’épuration des fumées (REFIOM) sont inertés dans du ciment et ensuite enfouis en Centre d’Enfouissement Technique de classe 2.

Des analyseurs placés dans la cheminée mesurent en continu les fumées. En cas de défaillance du système, les techniciens sont avertis par un dispositif d’alerte qui leur permet d’effectuer immédiatement les modifications nécessaires. Deux fois par an, un organisme agréé effectue une mesure des différents polluants contenus dans les émissions atmosphériques. L’ISSEP, l’Institut Scientifique des Services Publiques, assure également le contrôle des émissions en dioxines et furannes.

Télécharger le plaquette explicative d’Uvelia (Intradel)